J’ai testé pour vous…Le Pastel de Choclo.

Vous pourriez me dire, mais alors qu’est ce que c’est ? Une peinture ? Une couleur ? Une boisson aphrodisiaque qui provoque un priapisme digne de ce nom (bien que je n’ai guère besoin de cela pour souffrir de cette maladie qui remporte un certain succès auprès de la gente féminine).

Non, en fait le pastel de choclo est un plat à base de maïs (le choclo). Littéralement on pourrait traduire cela par « Tourte de maïs », mais personnellement je préfère le comparer à un hachis parmentier.

Dans les grands restaurants c’est dans une terrine en terre cuite qu’on vous le sert, mais c’est au marché local que j’ai préféré aller déguster ce met de la gastronomie chilienne servi dans une simple barquette en aluminium.

En fait c’est une purée de maïs sous laquelle se cachent bien des surprises. Au début on découvre un peu de viande hachée et on se dit « tient c’est comme le hachis » mais au fur et à mesure de la progression dans cette contrée inconnue on découvre qu’en lieu et place de la viande hachée apparaissent ensuite des oeufs durs, du poulet, des olives… A ce mélange délicat, le maïs apporte sa petite touche suave (prononcez souavé) ce qui veut dire sucré et doux. Le maïs, ici, est délicieusement sucré et on ne s’en lasse pas malgré ses capacités laxatives (…non je déconne).

Par contre, après avoir attaqué la moitié du plat, j’ai commencé par fatiguer un peu, sentir mon corps s’alourdir et ma volonté flancher. Il m’a fallu un certain effort pour en finir le contenu avant de me rendre compte que j’avais mangé pour 3 semaines…mais ça en valait la peine, je vous assure.

Du coup, quelques 15 km de marche sous un soleil de plomb et 3 jours de sieste non-stop n’ont pas suffit à me faire digérer ce plat typiquement chilien.

Une pensée sur « J’ai testé pour vous…Le Pastel de Choclo. »

  1. c’est pas le tout de nous mettre l’eau à la bouche, tu n’aura pas le choix que de t’improviser cuisinier afin de faire déguster ce plat suave, je réserve d’ores et déjà une place…! continues bien. bises.
    cécile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *