La Colombie Carthagene et tout le reste…

Après un long, très long séjour en Amazonie, après avoir passé des semaines dans la jungle seul avec un chaman, après avoir descendu le fleuve en compagnie d’une trentaine de vaches, j’ai changé de pays.

Dans la vie , il faut faire des choix. L’ayahuasca m’ayant quelque peu « retourné le cerveau » et surtout donné envie de rentrer, j’ai choisi de ne pas aller en équateur et de venir directement finir mon séjour en Colombie, un pays magnifique de par ses paysages, sa population et sa cocaïne (moins bonne qu’en Bolivie quand même).

 

Un rapide passage à Leticia (la version amazonienne de ce pays) et me voilà parti pour Medellín.

Et bien vous savez quoi,  j’adore cette ville. Rien de bien touristique à visiter ici mais une ville de culture, de vie nocturne et de belles rencontres. Meddellin, c’est aussi la ville du printemps éternel, celle de feu Pablo Escobar, celle de Fernando Botero et, certainement l’endroit où j’aurai vu les plus belles femmes d’Amérique du sud (ou du moins des pays que j’aurai visité). Une ville où la légendaire amabilité des colombiens prend tout son sens et bien plus encore. Un endroit où je reviendrai sans hésiter afin d’en profiter plus longuement et pourquoi pas y vivre…

Ensuite, un peu de plage et de soleil avec la coloniale Carthagene.

Une ville au centre historique tout simplement magnifique, qui a des airs de La Havane, située sur les plages de la mer des caraïbes. Quelques jours sur ces plages paradisiaques histoire de dégoûter tout le monde avec mon bronzage « coup de soleil ». Je suis donc parti passer quelques jours à playa Blanca, un endroit un peu touristique en journée et désert le reste du temps. Au programme, dormir sur la plage dans un hamac en admirant le coucher du soleil, manger du poisson frit, nager de nuit avec le plancton lumineux (ça c’était féerique !), prendre un bain de boue dans un volcan et se promener dans les rues magnifiques de la vieille ville de Carthagene avant de prendre un verre sur les remparts en super compagnie pour admirer le sunset.

Bref, une belle façon de terminer ce périple et quelques photos en vrac histoire d’illustrer mes propos.

Et maintenant, direction…Paris !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *